Un portrait

Une histoire

Nanomi*

Ces témoignages de torture, d’extorsion, de travail forcé que subissent les personnes que nous secourons en mer se répètent inlassablement depuis le début de nos opérations en 2016. Pourtant, les membres d’équipage ne s’habituent jamais à ces histoires d’horreur, d’autant plus lorsqu’il s’agit de mineurs voyageant seuls. Témoignage d’un jeune garçon secouru par l’Ocean Viking en août 2019.

« Je n’avais que quinze ans quand je suis arrivé en Libye pour la première fois. Là-bas, j’ai été emprisonné plusieurs fois et on m’a forcé à travailler, comme un esclave, sans recevoir d’argent. J’ai aussi vu des gens se faire tuer devant moi. En Libye, si vous êtes noir, vous êtes une ‘monnaie d’échange’. Ils nous forcent à appeler notre famille ou nos amis pour qu’ils entendent nos cris quand ils nous torturent et qu’ils nous envoient de l’argent pour que ça s’arrête. Si vous n’avez pas d’argent, vous restez en captivité et on vous force à travailler toute la journée au soleil, sans salaire. On ne vous donne qu’un morceau de pain par jour, avec seulement de l’eau salée à boire. »

*Le nom et la photo ne correspondent pas à la personne qui témoigne ici de manière à protéger son identité et sa sécurité.

Témoignage recueilli à bord de l’Ocean Viking par MSF

Crédits photo : Hannah Wallace Bowman / MSF

Derniers témoignages

Ibrahim*

"Le gardien nous disait "je vais te tuer" sans raison. " Un mineur non accompagné explique pourquoi il a décidé de risquer sa vie en mer pour fuir la Libye.

Voir son histoire

Kader*

« Un groupe de personnes est tombé à l'eau peu après que nous ayons quitté la plage. Nous n'avons pu récupérer que trois personnes. »

Voir son histoire

Samuel*

« Mes cicatrices me font encore mal, au niveau des nerfs. Parfois je m’arrête devant le miroir pour me regarder, j’ai les larmes aux yeux. »

Voir son histoire

Contenu | Menu | Bouton d
Share This