Missions et organisation

Missions et valeurs

SOS MEDITERRANEE est une association civile européenne de sauvetage en mer. Elle a été créée au printemps 2015 grâce à la mobilisation de citoyennes et de citoyens résolu.e.s à agir face à la catastrophe humanitaire des naufrages en Méditerranée centrale.

SOS MEDITERRANEE a vocation à porter assistance, sans aucune discrimination et à traiter avec dignité, toute personne en détresse en mer, dans le respect du droit maritime international.

SOS MEDITERRANEE est une association humanitaire indépendante de tout parti politique et de toute confession. Elle se fonde sur le respect de l’homme et de sa dignité, quelle que soit sa nationalité, son origine, son appartenance sociale, religieuse, politique ou ethnique.

SAUVER

Secourir les personnes en détresse grâce à des activités de recherche et de sauvetage en mer

PROTÉGER

Protéger les personnes secourues jusqu’à leur débarquement dans un lieu sûr, leur apporter soins et écoute à bord

TÉMOIGNER

Témoigner de la crise humanitaire en Méditerranée et donner la parole aux personnes rescapées

SOS MEDITERRANEE s’engage à promouvoir et faire respecter ces valeurs et principes.

  • Humanité
  • Transparence
  • Indépendance
  • Engagement citoyen
  • Non-discrimination
  • Solidarité

PRIX ET DISTINCTIONS

  • Prix du citoyen européen 2016 (Parlement européen) 2016
  • Grande cause nationale 2017 (France)
  • Prix de l’UNESCO Félix Houphouët Boigny pour la recherche de la paix 2017
  • Grand Prix franco-allemand des médias 2017
  • Humanitaires Aurora 2020 (Klaus Vogel et Sophie Beau)

Réseau européen et gouvernance

SOS MEDITERRANEE est un réseau européen constitué de quatre associations basées en France, en Allemagne, en Italie et en Suisse. Elles partagent le même mandat et mènent conjointement les opérations de sauvetage en mer et les actions de mobilisation citoyenne.

FRANCE

Création juin 2015

Siège à Marseille

ALLEMAGNE

Création mai 2015

Siège à Berlin

Voir le site web

ITALIE

Création février 2016

Siège à Milan

Voir le site web

SUISSE

Création août 2017

Siège à Genève

Voir le site web

L’association française est gouvernée par un conseil d’administration (CA) composé de neuf membres. Le CA veille à l’application des grandes orientations de l’association, décidées en assemblée générale.

Ses membres, issu.e.s de différents secteurs – monde maritime, journalisme, humanitaire, santé, social, entreprise – consacrent beaucoup de leur temps et de leurs compétences pour soutenir les activités de l’association à terre comme en mer.

L’association a toujours été présidée par des professionnels de la mer : le capitaine Klaus Vogel à sa création (France et Allemagne), l’ancien armateur Francis Vallat (France - avril 2016 à juin 2019) et le capitaine de marine marchande François Thomas (France - juin 2019 à ce jour).

Historique

9 MAI 2015 : Création de SOS MEDITERRANEE

Deux citoyens – Klaus Vogel, capitaine de marine marchande, et Sophie Beau, coordinatrice de projets sociaux et humanitaires – décident de créer SOS MEDITERRANEE. L’association aura pour objectif de mener des opérations de sauvetage en Méditerranée centrale, route migratoire maritime la plus mortelle au monde. Après l’Allemagne et la France, l’Italie puis la Suisse rejoignent le mouvement européen.

10 SEPTEMBRE - 25 OCTOBRE 2015 : Financement participatif record pour affréter l’Aquarius

Constituée d’une poignée de bénévoles, SOS MEDITERRANEE fait le pari fou de lancer une opération de financement participatif auprès des citoyens européens pour affréter son navire de sauvetage. En six semaines, 275 000 euros sont récoltés.

20 FÉVRIER 2016 Open boat : visite du bateau citoyen

L’Aquarius fait escale sur l’esplanade du Mucem à Marseille, avant de partir vers la zone de recherche et de sauvetage de Méditerranée centrale, avec ses marins-sauveteurs et l’équipe de son premier partenaire médical, Médecins du Monde. Une journée de visite est organisée pour permettre à tous les citoyens qui ont participé au projet de découvrir le navire et ses aménagements. 1300 visiteurs sont accueillis à bord !

26 FÉVRIER 2016 : Première mission de l’Aquarius

L’Aquarius prend le large pour sa première mission dans les eaux internationales au large de la Libye. Le 7 mars 2016, 74 personnes sont secourues lors d’un premier sauvetage et mises en sécurité à bord du navire. Dès lors, les opérations de sauvetage s’enchaînent, les équipes de marins-sauveteurs se relaient. Médecins Sans Frontières prend le relais de Médecins du Monde le 1er mai 2016.

8 JUIN 2017 : Premier « Appel du 8 juin »

Lors de « l’Appel du 8 juin 2017 », des personnalités publiques, marins-sauveteurs, bénévoles de l’association et artistes se succèdent sur la scène de La Criée à Marseille pour enjoindre les citoyens européens à se mobiliser et refuser la mort de milliers de personnes en mer. L’appel est entendu par 800 personnes. En 2018, cet appel à mobilisation est renouvelé au Mucem, puis en 2019 au Rocher de Palmer à Bordeaux.

JUIN 2018 : Fermeture des ports italiens et débarquement à Valence

Les 9 et 10 juin 2018, à l’issue de neuf heures d’opérations, dont deux sauvetages critiques en pleine nuit et quatre transbordements à partir de navires italiens, 630 personnes sont placées en sécurité à bord de l’Aquarius. Parmi elles, 123 mineurs non accompagnés et 7 femmes enceintes. Après un ping-pong diplomatique de plusieurs jours pour que lui soit assigné un port de débarquement sûr, l’Aquarius est finalement dirigé vers l’Espagne, à plus de 1 500 km. Au terme d’une odyssée forcée d’une semaine, l’Aquarius arrive au port de Valence sous les caméras du monde entier.

Revoir la conférence de presse à Valence

SEPTEMBRE 2018 : Dépavillonement

Le 22 septembre 2018, après un sauvetage, un communiqué officiel du Panama annonce son intention de retirer son pavillon au navire, invoquant des pressions du gouvernement italien. Le lendemain, l’Aquarius reçoit le signalement d’un bateau en détresse en eaux internationales. Sous coordination des gardes-côtes libyens, l’Aquarius procède à la mise en sécurité des passagers. Le 30 septembre, les rescapés sont transférés à bord d’un navire de la marine maltaise pour être débarqués à Malte. L’Aquarius reprend sa route vers Marseille pour effectuer les démarches administratives relatives à son immatriculation.

4 AOUT 2019 : Reprise des opérations avec l'Ocean Viking

Malgré l'environnement hostile ciblant les ONG travaillant en mer, SOS MEDITERRANEE reprend ses opérations de recherche et de sauvetage le 4 août avec un nouveau navire, l’Ocean Viking, toujours en partenariat avec MSF. Le 14 septembre, après 14 mois de fermeture des ports aux ONG, l’Ocean Viking est le premier bateau humanitaire autorisé à débarquer dans un port sûr en Italie, des rescapés qui seront redirigés vers plusieurs états de l’Union européenne.

21 DECEMBRE 2020 : Libération de l'Ocean Viking

Le 21 décembre, suite à une nouvelle inspection des garde-côtes italiens, l'Ocean Viking a été libéré, après avoir été retenu dans un port sicilien pendant cinq mois. Après des mois de discussions avec les parties concernées et des aménagements coûteux pour répondre aux exigences de sécurité supplémentaires fixées par les autorités italiennes, SOS MEDITERRANEE
est soulagée de pouvoir reprendre la mer et ses opérations de recherche et de sauvetage
en 2021.

22 AVRIL 2021 : naufrage meurtrier en Méditerranée

Le 22 avril 2021, l’équipe à bord de l’Ocean Viking a assisté aux conséquences d’un naufrage meurtrier au large de la Libye qui a coûté la vie à 130 personnes. Dans des conditions extrêmement difficiles en mer, l’Ocean Viking avait recherché sans relâche cette embarcation et deux autres, signalées en détresse par la hotline civile Alarm Phone dans les 24 heures précédant la sinistre découverte. Malgré nos tentatives de contacter les centres de coordination de secours maritimes (MRCC), aucune autorité n’a coordonné l’opération de recherche. Finalement, notre équipe a été rejointe dans ses recherches par trois navires marchands, mobilisés par un Mayday relayé par un avion de Frontex. Des recherches qui se sont malheureusement terminées par la seule découverte des débris d’une embarcation pneumatique naufragée et de plusieurs corps inanimés flottant au milieu de la haute mer.

DECEMBRE 2018 : Fin de l’affrètement de l’Aquarius

Le 20 novembre 2018, une enquête menée par le Procureur de Catane (Sicile), au sujet d’un supposé mauvais tri des déchets à bord, aboutit à la décision des autorités judiciaires italiennes de demander la saisie préventive de l’Aquarius. Cette demande ne sera pas suivie des faits mais conduira l’association à prendre la décision de se séparer du navire. Le 31 décembre, en accord avec Médecins sans Frontières, SOS MEDITERRANEE choisit de mettre fin à l’affrètement de l’Aquarius suite au harcèlement politique, administratif et judiciaire dont le navire fait l’objet.

JUILLET 2020 : Blocage administratif du bateau

Le 22 juillet, après une inspection de 11 heures menée par les garde-côtes italiens dans le port de Porto Empedocle en Sicile, les autorités italiennes ont placé en détention l’Ocean Viking, en invoquant des « irrégularités techniques et opérationnelles ».

25 JANVIER 2021 : Des collectivités territoriales soutiennent SOS MEDITERRANEE

Sous l'impulsion du Département de Loire-Atlantique, de la Région Occitanie et de la Ville de Paris, une plateforme des collectivités territoriales solidaires avec SOS MEDITERRANEE a été officiellement lancée le 21 janvier 2021. Non partisane, elle a réuni 76 déjà une trentaine de collectivités territoriales régions,  départements, tout comme des villes et communes françaises.

13 SEPTEMBRE 2021 : La FICR nouveau partenaire opérationnel

La Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) inaugure son partenariat avec SOS MEDITERRANEE lors d’une première mission conjointe à bord de l’Ocean Viking, où elle apporte un soutien post-sauvetage aux rescapées en matière de soins médicaux, support psychologique et protection.

Contenu | Menu | Bouton d
Share This