Le mot du président
14 décembre 2021

LA BOUSSOLE : la newsletter des collectivités solidaires   #1

« Vous êtes un maillon de cette grande chaîne de solidarité. » François Thomas, président de SOS MEDITERRANEE France

Cher.e.s membres de la Plateforme des collectivités solidaires,

Le 21 janvier 2021, forts du soutien de 28 collectivités territoriales françaises, nous avons lancé la plateforme de soutien que vous constituez. Aujourd’hui, 78 collectivités locales sont engagées à nos côtés pour sauver des vies en mer, protéger les personnes rescapées jusqu’à leur débarquement dans un lieu sûr et témoigner, inlassablement, de la situation en Méditerranée centrale.

Il y a une semaine, après une escale technique à Marseille pour effectuer la relève des équipes et l’approvisionnement de notre navire, l’Ocean Viking a repris la mer. Début novembre, les équipes de SOS MEDITERRANEE et de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, son nouveau partenaire médical à bord, avaient porté secours à 314 personnes dans des conditions météo très difficiles. Après quatre opérations périlleuses de sauvetage en haute mer, deux évacuations médicales au large de Lampedusa et plus de dix demandes d’assignation d’un port sûr, les personnes rescapées avaient enfin pu être débarquées en Sicile.

Photo ci-dessus : Les équipes à bord de l’Ocean Viking sont en veille. Crédits: Laurence Bondard / SOS MEDITERRANEE. 

À l’heure où je vous écris, l’Ocean Viking vient d’arriver dans la zone de recherche et de sauvetage, au large des côtes libyennes. Prêtes à intervenir à tout moment, les équipes sont en veille pour repérer de potentielles embarcations en détresse.

Cette année, nous avons déjà pu secourir 2 718 enfants, femmes et hommes. C’est trois fois plus que l’année dernière. Avec une augmentation importante du nombre de tentatives de traversées, de naufrages et de retours forcés vers la Libye, la situation humanitaire en Méditerranée demeure extrêmement préoccupante, d’autant que les capacités de sauvetage en mer restent très largement insuffisantes face au drame qui perdure.

Porter secours est un devoir pour tout marin. C’est également un impératif humanitaire et une obligation légale inscrite dans le droit international. Alors que les États n’assument toujours pas leurs responsabilités face à l’urgence humanitaire en Méditerranée, le soutien des collectivités est essentiel. En rejoignant notre plateforme, vous êtes devenu.e.s un maillon de cette grande chaîne de solidarité. Elle nous permet de poursuivre notre mission vitale d’assistance en mer et de rappeler l’inconditionnalité du sauvetage et le premier des droits humains : le droit à la vie.

François THOMAS
Président de SOS MEDITERRANEE France

Photo de couverture : David Orme / SOS MEDITERRANEE

Contenu | Menu | Bouton d
Share This