Un portrait

Une histoire

Abdo*

Soudan

Pays d'origine

17 ANS

Âge

Difficile d’imaginer qu’un jeune de 17 ans puisse traverser une telle expérience sans en porter de lourdes séquelles… Entassé avec des dizaines d’autres inconnus paniqués dans un minuscule bateau fait de boudins en plastique et de planches de bois fixées à l’aide de vis, le jeune Soudanais et ses compagnons d’infortune dérivent durant des jours… Ils ressentent dans leur chair les affres de la soif, de la faim, de la fatigue, et surtout, l’angoisse de la mort.

« J’ai passé quatre jours en mer avant d’être secouru. La nuit où nous avons quitté la Libye, le fond du bateau s’est fissuré. Personne n’a dormi pendant tout ce temps parce que nous avons dû vider l’eau à l’aide d’un bidon de carburant vide. Nous avons manqué de nourriture et d’eau après le premier jour. Un homme est même devenu si désespéré qu’il a sauté par-dessus bord. Nous avons dû l’aider à remonter dans le bateau. On avait si peur, on ne pensait plus qu’à la mort : tout le monde était persuadé que nous allions mourir. »

*Le prénom a été modifié afin de préserver l’anonymat de ce jeune rescapé.

Témoignage recueilli à bord de l’Ocean Viking pas MSF

Crédits photo : Hanah Wallace Bowman / MSF

Derniers témoignages

Ibrahim*

"Le gardien nous disait "je vais te tuer" sans raison. " Un mineur non accompagné explique pourquoi il a décidé de risquer sa vie en mer pour fuir la Libye.

Voir son histoire

Kader*

« Un groupe de personnes est tombé à l'eau peu après que nous ayons quitté la plage. Nous n'avons pu récupérer que trois personnes. »

Voir son histoire

Samuel*

« Mes cicatrices me font encore mal, au niveau des nerfs. Parfois je m’arrête devant le miroir pour me regarder, j’ai les larmes aux yeux. »

Voir son histoire

Contenu | Menu | Bouton d
Share This