Un portrait

Une histoire

Anonyme

Mali

Pays d'origine

Secouru par les sauveteurs de l’Aquarius, ce jeune Malien raconte comment il a été ramené à deux reprises en Libye par une bande armée puis par les garde-côtes libyens alors qu’il tentait de fuir par la mer ce qu’il décrit comme des prisons inhumaines. « Mieux vaut se noyer que d’être arrêté par les garde-côtes libyens, vraiment. »  Un montage son-photo à voir et à écouter.

Propos recueillis par Mathilde Auvillain

Photos : Patrick Bar, Hara Kaminara, Laurin Schmid, Isabelle Serro, Maud Veith / SOS MEDITERRANEE

Derniers témoignages

Jahia*

"À la frontière avec le Niger, j'ai été kidnappée avec d'autres personnes fuyant leur pays. Un groupe d'hommes nous a demandé de payer 500 000 Francs CFA pour être libérés. Ils nous ont dit d'appeler nos familles tout en nous battant pour obtenir cet argent. Je n'avais plus de famille à appeler."

Voir son histoire

Moussa*

« J'ai essayé de fuir la Libye six fois, mais j'ai été intercepté par les garde-côtes libyens quatre fois, et envoyé en prison immédiatement après. C'était un cauchemar. »

Voir son histoire

Contenu | Menu | Bouton d
Share This