Un portrait

Une histoire

Ali* et Sara*

Afghanistan

Pays d'origine

02/11/2023

Date de sauvetage

Ali* et sa fille de 13 ans, Sara*, ont fui l’Afghanistan après la prise de pouvoir des Talibans en août 2022. Tous les deux ont été secouru.e.s d’un voilier en détresse dans la mer Ionienne par SOS MEDITERRANEE le 2 novembre 2023. Le père et la fille ont quitté la Turquie une semaine auparavant et ont passé les deux derniers jours sans eau ni nourriture avant d’être secouru.e.s par l’Ocean Viking.

 « Je m’appelle Ali*. Ma fille et moi avons dû prendre la mer pour l’avenir de notre famille. Nous sommes originaires de la ville de Mazar-I-Sharif, dans le nord de l’Afghanistan. Ma femme et moi avons deux filles et un fils. Nous avons tous quitté notre pays il y a un an et demi, après la prise de pouvoir par les Talibans. En Afghanistan, j’étais ingénieur en télécommunications et professeur à l’université. Après l’arrivée des Talibans, mes filles n’ont plus été autorisées à aller à l’école. Je ne veux pas de différence entre mon fils et mes filles, je veux que mes enfants aillent à l’école. Ma femme n’avait plus le droit de travailler. Elle avait un institut de beauté ; les Talibans l’ont fermé. J’ai également perdu mon travail. J’ai été battu par les Talibans ; je ne peux plus marcher correctement. Nous avons demandé un visa pour la Turquie à plusieurs reprises, mais il nous a été refusé. Nous avons alors décidé de quitter l’Afghanistan.

 Je me suis enfui avec ma femme, mon fils et mes deux filles en Iran. Nous avons marché pendant deux semaines dans les montagnes. C’était très dur. Lorsque nous sommes arrivé.e.s en Iran, nous avons été expulsé.e.s vers l’Afghanistan. Nous avons essayé une deuxième fois. Ma femme et mes deux enfants ont été arrêté.e.s et expulsé.e.s à nouveau vers l’Afghanistan. J’ai réussi à partir avec ma fille aînée, Sara*.

Nous avons poursuivi notre voyage jusqu’à Istanbul, en Turquie. Nous avons pris un bus pendant huit heures et avons été placé.e.s dans une forêt pendant deux jours jusqu’à ce que nous partions sur un voilier. Le moteur est tombé en panne, nous étions perdu.e.s en mer. J’ai cru que nous allions mourir. J’avais tellement peur. La nuit, je regardais ma fille… et je pleurais. Lorsque nous avons vu l’Ocean Viking, tout le monde était  soulagé. Je veux obtenir l’asile en Europe, retrouver ma famille et j’espère pouvoir travailler à nouveau dans mon domaine professionnel.

 

Photo : Lucille Guenier / SOS MEDITERRANEE

 

* Le nom des personnes rescapées a été changé pour protéger leur identité.

Derniers témoignages

Adam*

« Je veux appeler ma mère. Je sais que si elle entend ma voix, elle sera heureuse. »

Voir son histoire

Joseph*

« Parfois, si vous ne payez pas, ils vous torturent, parfois, ils peuvent même vous rendre aveugle. »

Voir son histoire