Trois fausses alertes
1 juin 2016

Depuis notre arrivée dans la zone de sauvetage, nous n’avons pas eu de nouveaux sauvetages. Nous avons profité de ces moments tranquilles pour faire des formations sur la réanimation, les premiers soins, la science des bateaux et des notions de base de navigation. Les membres de l’équipe médical, qui n’ont presque pas dormi pendant nos trois jours intenses, sont contents de pouvoir se reposer. 

Hier après-midi nous avons reçu trois alertes, dont une pour un bateau en errance avec une personne potentiellement à bord.  

Nous avons cherché le bateau pendant plus d’une heure et demi. Finalement, nous avons repéré la carcasse d’un bateau blanc en caoutchouc et bois. Le premier bateau de sauvetage a été déployé pour inspecter le bateau, pour secourir toute personne trouvée à bord et pour transporter un cadavre si hélas nécessaire. En fait, il n’y avait rien ni personne sur le bateau et rien aux alentours. Les équipes ont conclu que c’était un bateau d’un sauvetage précédent qui n’avait pas coulé après le dégonflage règlementaire. 

La deuxième alerte n’a mené à rien et le capitaine a pensé qu’il s’agissait d’une duplication par erreur de la première. Pour la troisième, nous avons trouvé un bateau dégonflé blanc identique au premier. Après inspection par l’équipe de sauvetage, on n’a trouvé rien ni personne, seulement l’ombre d’un sauvetage précédent.

Qui étaient ces migrants ? Qui les a recueillis ? Où sont-ils maintenant ? Aucun moyen de le savoir. Pour le moment, nous restons aux aguets et attendons notre prochaine occasion d’aider. 

Par Ruby Pratka

Crédits Photos : Yann Merlin

Share This