Sauvetage tragique en Méditerranée – Photos
19 avril 2016

/! Certaines photos peuvent choquer. Si nous avons choisi de vous les montrer, c’est pour témoigner de la réalité de la tragédie qui se déroule, dans la plus totale indifférence, en mer Méditerranée. Il faut que le calvaire que traversent ces hommes et ces femmes soit révélé pour que cela cesse. En attendant, les équipes de l’Aquarius s’engagent, sans compter, pour les sauver. /!

« Une fois l’Aquarius alerté, nos équipes de sauvetage sont arrivées en urgence sur les lieux et ont commencé les opérations dès 17h30. La première vision est celle d’une embarcation de fortune très basse sur l’eau, ballottée par le courant et les vagues.

Sauvetage tragique
Sauvetage tragique
Sauvetage tragique
Sauvetage tragique
Sauvetage tragique

Très vite, les sauveteurs découvrent que le «Zodiac» embarque beaucoup d’eau et qu’il s’est brisé en deux par le milieu. Il y a urgence. On lance des gilets de sauvetage et des bouées en tendant la main aux réfugiés qui se sont tombés à l’eau. Brutalement, le Zodiac se plie et s’enfonce. Les naufragés ont déjà de l’eau jusqu’à la taille. La panique qui s’ensuit complique un peu plus la tâche des secours.

Sauvetage Tragique
Sauvetage tragique
Sauvetage tragique
Sauvetage tragique

Il faut 6 rotations pour mettre les survivants à l’abri. Ils sont immédiatement conduits vers l’Aquarius où ils sont pris en charge par l’équipe médicale. Les réfugiés, tétanisés par le froid et la peur, sont exténués, souffrent d’hypothermie et de dé déshydratation sévère. Certains, dont deux mineurs, portent des blessures par arme à feu. L’un d’eux a été touché de 4 balles dix jours plus tôt en Libye. Tous ont été soignés et réconfortés par nos équipes à bord.

Sauvetage tragique
Sauvetage tragique
Sauvetage tragique
Sauvetage tragique
Sauvetage tragique

Selon les témoignages des rescapés, le Zodiac serait parti de Sabratah chargé d’entre 135 et 160 personnes dont il manquait une partie à l’arrivée des secours. Au moins six corps ont été découverts au fond de l’embarcation pneumatique. Les sauveteurs n’ont rien pu faire pour les deux réfugiés qui se sont noyés devant eux, mais hors de portée, emportés par le courant. Les conditions météo particulièrement difficiles pour un sauvetage – vent fort et vagues de deux mètres – ont dissuadé l’équipage d’un tanker proche de mettre son canot à la mer.     

Au total, 108 réfugiés ont été pu sauvés des eaux, grâce aux SAR, nos équipes de secours qui sont allées au bout de leurs ressources physiques.

Crédits photos : Patrick Bar

Share This