Récap – L’Ocean Viking a porté secours à 361 personnes et débarqué 336 d’entre elles au port éloigné d’Ancône
13 mars 2024
L’Ocean Viking a porté secours à 361 personnes lors de quatre opérations de sauvetage les 13 et 14 mars derniers. Parmi les rescapés de la première embarcation deux ont été évacués d’urgence par hélicoptère et les 23 autres qui se trouvaient dans un état de santé très précaire transbordés à Catane, mais 60 personnes parties de Libye avec eux sont portées disparues. Les 336 autres personnes secourues par l’Ocean Viking ont débarqué à Ancône.

[Dernière mise à jour le 19 mars 2024]

Le 13 mars 2024

L’équipe de l’Ocean Viking a porté secours à 25 personnes à bord d’une embarcation pneumatique repérée aux jumelles alors qu’elle était à la dérive dans la région de recherche et de sauvetage libyenne (dans les eaux internationales).

Un plan d’aide d’urgence médicale de masse a dû être mis en place pour soigner les personnes secourues, dans un état de santé physique et mentale très vulnérable.

Selon les premiers témoignages recueillis à bord, l’embarcation dérivait en mer depuis une semaine ; plus de 60 personnes seraient décédées selon les témoignages.

En fin de journée, les autorités maritimes italiennes ont donné pour instruction à l’Ocean Viking de secourir une embarcation en détresse à laquelle le voilier Trotamar III portait assistance. L’équipage du voilier avait distribué des gilets de sauvetage aux personnes à bord de cette embarcation en bois à deux étages. 113 personnes, dont six femmes et deux enfants, ont été secourues.

Le 14 mars 2024

Après le sauvetage hier de 25 personnes dans un état de santé critique, une évacuation médicale a eu lieu en coopération avec les garde-côtes italiens. Deux personnes inconscientes que nos équipes n’ont pas réussi à réanimer ont été transportées par hélicoptère en Sicile.

Le 14 mars au matin, nos équipes ont porté secours à 88 personnes à bord d’une embarcation pneumatique surchargée avec le soutien de Seabird2.

Les autorités italiennes ont désigné le port d’Ancône comme lieu sûr pour débarquer les personnes secourues. Situé à 1 450 km du lieu du dernier sauvetage, le voyage risque d’aggraver l’état de santé des personnes à bord. Certaines sont encore sous oxygène. Notre équipe a demandé aux autorités maritimes italiennes un lieu plus proche pour débarquer les 224 survivants.

Le 14 mars au soir, l’Ocean Viking a porté secours à 135 personnes à bord d’une embarcation surchargée à double pont, dont une femme enceinte et huit enfants, dans la zone de recherche et de sauvetage maltaise.

Nous prenons actuellement soin des 359 personnes à bord, et faisons route vers le port d’Ancône, au nord de l’Italie. Un temps de navigation aussi long ne devrait pas être imposé aux personnes secourues en mer.

L’une des deux personnes inconscientes et évacuées d’urgence par les garde-côtes italiens le mercredi 13 mars est malheureusement décédée à l’hôpital.

Le 16 mars 2024

Dans la nuit du 15 au 16 mars et après avoir demandé à plusieurs reprises un lieu sûr plus proche pour débarquer les 359 rescapé.e.s à bord de l’Ocean Viking, le centre italien de coordination des secours en mer (ITMRCC) a accepté le transbordement vers Catane des 23 personnes qui avaient passé sept jours en mer avant d’être secourus et qui sont dans un état physique et psychologique vulnérable.

Le 18 mars 2024

Le 18 mars au soir, les 336 personnes secourues par l’Ocean Viking ont débarqué à Ancône. Malgré le soulagement de les savoir arrivées dans un lieu sûr, nos pensées vont aux 60 femmes, hommes et enfants qui ont péri en mer, et à toutes celles et ceux qui ont disparu sans laisser de trace en Méditerranée.

Crédit Photo : Johanna de Tessières / SOS MEDITERRANEE