Récap – 297 personnes secourues par l’Ocean Viking en mai
30 mai 2022
Entre le 19 et le 23 mai, 297 personnes ont été secourues au cours de quatre opérations de sauvetage par l’équipe à bord de l’Ocean Viking, navire affrété par SOS MEDITERRANEE en partenariat avec la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).
Après deux évacuations sanitaires, de trois personnes, Pozzallo a finalement été assigné pour débarquer en sécurité les 294 personnes rescapées toujours à bord. Le débarquement a commencé le 30 mai et s’est terminé le 31 mai.
Retour sur la mission de sauvetage de l’Ocean Viking de mai 2022

31 mai : seconde partie du débarquement

Les procédures de débarquement sont désormais terminées : nous avons fait nos adieux aux dernières personnes rescapées à bord de l’Ocean Viking.

Nous souhaitons à tou.te.s ces enfants, femmes et hommes de se sentir enfin en sécurité et de recevoir toute l’assistance dont ils et elles ont besoin.

30 mai : première partie du débarquement

Après une longue et éprouvante attente à bord de l’Ocean Viking, 129 personnes ont pu débarquer à Pozzallo, en Sicile.

Les 165 personnes rescapées restantes passeront une nuit de plus sur le navire, les procédures de débarquement ne reprendront que le lendemain matin.

29 mai : assignation du port de Pozzallo pour débarquer

Après une attente épuisante, Pozzallo en Sicile a enfin été assigné pour débarquer en sécurité les 294 rescapé.e.s à bord de l’Ocean Viking.
D’intenses émotions sont ressenties à bord. Il est inacceptable que des rescapé.e.s soient confronté.e.s à un tel mépris de leurs droits.

29 mai : homme à la mer

Un des rescapé.e.s a sauté de l’Ocean Viking, épuisé et désespéré. Il a été récupéré par notre équipe.
Le retard injustifié dans l’attribution d’un lieu sûr aux personnes secourues d’un danger imminent en mer a des conséquences dangereuses pour elles.

29 mai : deuxième évacuation sanitaire

Une femme enceinte de 8 mois a dû être évacuée d’urgence de l’Ocean Viking avec son mari. « Le fait d’être en mer pendant plus de 10 jours, de faire face au stress et à la peur, de dormir à même le sol avec les vibrations du navire a rendu son état critique », explique Nedjma, sage-femme à bord.

27 mai : Toujours en attente d’un lieu sûr de débarquement

Malgré plusieurs demandes aux autorités maritimes compétentes, aucune solution n’a encore été trouvée pour débarquer les 296 personnes rescapées toujours à bord de l’Ocean Viking, dont 49 sont mineures (la plus jeune est âgée de trois mois à peine) et de six femmes️ enceintes.

De combien de temps encore ce délai inacceptable sera-t-il prolongé avant de mettre ces naufagé.e.s en sécurité?

23 mai : quatrième sauvetage

L’Ocean Viking a secouru 64 femmes, hommes et enfants d’une embarcation en bois en détresse dans la zone SAR maltaise.

Avant l’arrivée de notre navire, le voilier Astral de l’ONG Open Arms a d’abord sécurisé cette embarcation, restant auprès d’elle pendant plusieurs heures.

Certains rescapé.e.s montrent des signes d’épuisement après plus de 16h passées en mer. 296 personnes sont maintenant prises en charge par les équipes de la FICR et SOS MEDITERRANEE France

23 mai : première évacuation sanitaire

Une personne secourue par l’Ocean Viking le 22 mai a été évacuée avec le soutien des garde-côtes italiens. Le jeune homme souffre de graves blessures subies en Libye et nécessite des soins immédiats dans un établissement médical à terre.

Il reste 232 personnes rescapées à bord.

22 mai 2022 : troisième sauvetage

Dans la nuit de dimanche à lundi, 75 personnes ont été secourues par l’Ocean Viking d’une embarcation pneumatique en détresse à 42 milles nautiques (78km) des côtes libyennes, après que le voilier Nadir leur ait porté assistance pendant plusieurs heures.

Un homme gravement blessé a dû être évacué sur une civière et fait l’objet d’une attention médicale soutenue.

Plus tôt, l’Ocean Viking a recherché une embarcation en détresse signalée par Alarm Phone, dont il a été confirmé par la suite qu’elle ait été interceptée par les garde-côtes libyens.

Notre équipe a été témoin d’un patrouilleur libyen transportant de nombreuses personnes. Les personnes rescapées ont très probablement été renvoyées illégalement en Libye.

20 mai : témoignage des personnes rescapées

Plusieurs des 158 personnes secourues le 19 mai par l’Ocean Viking ont témoigné d’un événement tragique survenu quelques heures avant leur sauvetage. Selon elles, 5 personnes sont tombées à l’eau. 4 d’entre elles ont pu regagner le bateau à la nage mais une n’a pas réussi et a disparu en mer.

“Tout s’est passé très vite. Des personnes sur le flotteur ont vu des dauphins nager à côté du bateau, elles se sont retournées pour les regarder. Soudain, elles sont tombées par-dessus bord, l’une après l’autre. L’une a été happée par l’eau” se souvient Richard (le prénom a été modifié), l’un des rescapés actuellement à bord.

Une autre vie a été perdue en Méditerranée centrale où l’UE et ses États membres ont laissé un vide sidérant. Cet événement dramatique s’ajoute aux innombrables autres qui ont coûté la vie à au moins 19 402 personnes depuis 2014. Les capacités de recherche et de sauvetage en mer ne sont pas facultatives.

19 mai 2022 : deux premiers sauvetages

Les équipes à bord de l’Ocean Viking ont secouru 158 personnes sur 2 embarcations pneumatiques impropres à la navigation et surchargées en zone de recherche et de sauvetage (SAR) libyenne.

Un homme blessé a dû être évacué sur une civière. Parmi les personnes rescapées, on compte 6 femmes enceintes, plusieurs enfants et un bébé de 3 mois.

Les rescapé.e.s ont passé jusqu’à 9 heures en mer selon les premiers témoignages. Ils et elles sont désormais pris.es en charge par l’équipe post-sauvetage de la FICR (Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge) et SOS MEDITERRANEE France.

Beaucoup présentent des signes d’épuisement dû à la chaleur et de détresse émotionnelle.

Share This