Un engagement – Lucia, sage-femme à bord de l’Ocean Viking 
16 janvier 2023
Lucia a 29 ans, elle est née et a grandi à Ancône, en Italie. Après des études de sage-femme elle obtient un master en grossesse physiologique à Florence, tout en travaillant à Bologne. En décembre 2022, elle embarque pour la première fois à bord de l’Ocean Viking. Elle nous raconte son parcours et son engagement.

« J’ai appris à suivre la grossesse d’une manière plus naturelle, pour éviter si possible une médicalisation inutile. Je veux pouvoir donner aux femmes les moyens de savoir ce qui arrive à leur corps pendant la grossesse, afin qu’elles puissent être indépendantes et confiantes dans les choix qu’elles font. » 

Après son master, Lucia a effectué un an de service civil à Bologne dans une clinique accueillant des femmes et des enfants, dont des demandeurs.ses d’asile, des réfugié.e.s et des personnes sans papiers. « J’ai compris combien il était difficile pour les sans-papiers de recevoir les soins dont ils avaient besoin. Je travaillais avec un gynécologue qui, entre autres compétences, m’a appris à soigner les femmes souffrant de mutilations génitales féminines. »  

Depuis l’âge de 10 ans, Lucia est attirée par le volontariat. « J’ai toujours été intéressée par les droits humains. C’est surtout pendant la pandémie de Covid-19 que j’ai compris que je ne pouvais pas rester sans rien faire face à la discrimination et aux injustices dans le monde. J’ai décidé de chercher un emploi dans le secteur humanitaire. » 

Entre-temps, Lucia a pratiqué dans un hôpital d’Ancône pendant environ huit mois jusqu’à ce qu’elle ait l’opportunité de travailler à Lesbos avec Mam beyond borders en août 2022. L’objectif de la petite association italienne était de fournir des soins de base aux femmes enceintes, aux mères et aux enfants. « Mon rôle était principalement de soutenir les femmes en matière d’allaitement, de violences sexuelles, de santé pré et post-natale. » 

Lucia a embarqué sur l’Ocean Viking pour la première fois en décembre 2022. « J’ai toujours été intéressée par les navires de sauvetage, et je considère que SOS MEDITERRANEE est une ONG très professionnelle. En tant qu’Italienne, j’ai suivi de près ce qui s’est déroulé en mer, notamment ce qui est advenu à Catane en novembre dernier. J’ai été choquée de voir ce qui est arrivé aux personnes secourues, et surtout de voir les processus de débarquement sélectifs. Lorsque j’ai su que je pouvais embarquer sur l’Ocean Viking, ce qui me semblait très loin est soudain devenu réel. » 

Lucia a expliqué qu’elle avait un peu peur à son arrivée à bord. Elle ne connaissait pas la mer, c‘était un environnement entièrement nouveau dans lequel travailler. « J’apprends beaucoup chaque jour, il y a une tonne d’informations à assimiler mais tout le monde est pédagogue. C’est aussi très gratifiant de se sentir utile et d’avoir l’opportunité de redonner de la dignité à des personnes secourues. » 

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’elle ressentait quant à être à bord pendant la période de Noël, Lucia a répondu : « C’est incroyable pour moi de réaliser que dans ce genre de travail, lorsque vous avez un but précis, vous pouvez trouver comme une famille, des gens avec qui je peux partager mes pensées et ma façon de vivre. Je sens que je suis au bon endroit. » 


Crédits : Michael Bunel / SOS MEDITERRANEE

Contenu | Menu | Bouton d
Share This