2021 en immersion à bord de l’Ocean Viking
21 décembre 2021

En 2021, plusieurs médias et journalistes francophones ont embarqué à bord de l’Ocean Viking pour couvrir ses missions de recherche et de sauvetage en Méditerranée centrale.

Retour sur 12 mois en immersion à bord de notre navire-ambulance.
 

Janvier – L’Ocean Viking libéré, entame sa première mission 

Après 5 mois de blocage en 2020, l’Ocean Viking reprend la mer, lundi 11 janvier 2021, pour sa première mission de recherche et de sauvetage de l’année.

Nejma Brahim, journaliste à Mediapart, embarque avec les équipes de recherche et de sauvetage et les équipes médicales de SOS MEDITERRANEE.
A bord de l’Ocean Viking, Nejma Brahim livre ses premières observations en vidéo, avec des précisions techniques apportées par Tanguy, marin-sauveteur :

Retrouvez l’intégralité des reportages de Nejma Brahim, publiés sur le site de Mediapart.

Février - « Ocean Viking, y a de quoi te faire confiance »

Le BD Reporter Hippolyte, est lui aussi à bord du navire-ambulance de SOS MEDITERRANEE pour couvrir ses opérations, au cours des mois de janvier et février 2021.

En plus de nombreux récits et dessins, Hippolyte capture un moment unique d’humanité à bord de l’Ocean Viking, lorsque plusieurs femmes rescapées improvisent une chanson en hommage aux équipes et au navire qui leur ont sauvé la vie : « Ocean Viking, y a de quoi te faire confiance » :

Mars – « Sur la route migratoire la plus meurtrière du monde »

En mars, Guilhem Delteil, grand reporter à RFI et Jérémie Lusseau, photo-reporter, embarquent à bord de notre navire. A leur retour à terre, ils s’associent pour produire un diaporama sonore, intitulé « À bord de l'Ocean Viking » :

Retrouvez également deux grands reportages de Guilhem Delteil, diffusés sur RFI :
« Sur la route migratoire la plus meurtrière du monde » 
« Dans l’enfer libyen » 

Avril – Le « naufrage de la honte »

Le mois d’avril 2021 restera gravé dans les mémoires des équipes et soutiens de SOS MEDITERRANEE. Pour la première fois en cinq ans d’opérations, nos équipes de sauvetage ont été les témoins du pire que l’on puisse redouter en mer : les conséquences funestes d’un terrible naufrage. Puis elles ont procédé au sauvetage de deux embarcations en détresse. 236 personnes secourues, comme un triomphe de la vie, une revanche sur la mort.

Emmanuelle Chaze, journaliste française indépendante et correspondante notamment pour France 24 et la Deutsche Welle, était à bord pour couvrir cette mission.
Avec « Quand l’Europe ferme les yeux : vie et mort en Méditerranée », Emmanuelle Chaze livre un reportage poignant, diffusé sur France 24 en juillet 2021.  

Mai – « En mer, pas de taxi »

En mai 2021, les opérations de sauvetage sont mises en pause pour quelques semaines, le temps d’effectuer des travaux de maintenance sur l’Ocean Viking.

A terre, la mission de témoignage de l’association se poursuit : Sophie Beau, co-fondatrice et directrice générale de SOS MEDITERRANEE, est invitée dans l’émission de Laure Adler « L’heure bleue » sur France inter, aux côtés de l’auteur et journaliste italien Roberto Saviano, à l’occasion de la publication de son ouvrage intitulé « En mer, pas de taxi ».

Réécoutez l’émission « “En mer, pas de taxis” : le SOS de la Méditerranée avec Roberto Saviano et Sophie Beau » :

En parallèle, la navigatrice Isabelle Autissier et le navigateur Roland Jourdain appellent les pouvoirs publics et la société civile à prendre leurs responsabilités en déployant des moyens de sauvetage en Méditerranée, à l’occasion de la remise des prix du Vendée Globe 2020. Dans une tribune publiée par le journal Ouest France, ces deux personnalités, rejointes par Kevin Escoffier et Jean Le Cam ainsi que plus de 70 figures emblématiques du monde maritime, rappellent l’inconditionnalité du sauvetage en mer, que l’on soit skipper du Vendée Globe, personne migrante ou réfugiée.

Juin – « Un sauvetage avec SOS MEDITERRANEE »

En juin 2021, le photo-reporter Jérémie Lusseau, qui avait embarqué à bord de l’Ocean Viking en mars de la même année, publie un reportage dans le magazine du département de Loire Atlantique, qui est un des membres de la plateforme des collectivités solidaires avec SOS MEDITERRANEE.
Préparatifs et entraînements des équipes, sauvetages, premiers soins, témoignages des personnes secourues, débarquement,… chaque étape fondamentale d’un sauvetage effectué par les équipes de SOS MEDITERRANEE est ici documentée par le photo-reporter Jérémie Lusseau, dans un diaporama à retrouver en ligne :
 

Juillet – « ll n'y a rien qui peut justifier de laisser les gens mourir. »

En juillet 2021, alors que les équipes à bord de l’Ocean Viking secourent plusieurs centaines de personnes en Méditerranée centrale, BRUT diffuse le témoignage de Jérémie, marin-sauveteur, qui a lui-même effectué de nombreuses missions de sauvetage à bord de l’Aquarius puis de l’Ocean Viking :

Août – « Aux frontières de l’humanité »

Pierre Terraz, journaliste indépendant français est l’un des deux journalistes embarqués avec les équipes de sauvetage de SOS MEDITERRANEE en août 2021. Il couvre cette mission pour plusieurs médias, dont Philosophie magazine et le quotidien en ligne Reporterre :
 

« Migrants. Aux frontières de l’humanité » reportage publié dans Philosophie magazine (l’intégralité du reportage est en accès abonnés).

« A bord de l’Ocean Viking, le navire qui lutte contre le naufrage humanitaire en mer Méditerranée », reportage publié sur le site du média en ligne Reporterre.

Septembre  – « Deux semaines à bord de l'Ocean Viking » 

Pour l'émission « Quotidien » de Yann Barthès, Abda Sall a embarqué à bord de l'Ocean Viking en septembre 2021. Au cours de cette mission, les équipes de SOS MEDITERRANEE ont secouru 129 personnes au cours de quatre opérations de sauvetage. Le plus jeune des rescapé.e.s était âgé de moins d’un mois. 

Découvrez : « 20h15 version longue : deux semaines à bord de l'Ocean Viking », diffusé sur le site de l’émission Quotidien.

Octobre : « Voir la réalité en face »

De retour à terre, Abda Sall, journaliste pour l'émission "Quotidien" répond aux questions posées par des internautes et revient sur cette mission de recherche et de sauvetage qu’il a couverte dans le courant du mois de septembre :
 

Novembre – « En Méditerranée, le nombre de décès de migrants grimpe en flèche »

En cette fin d’année, l’Organisation internationale pour les migrations comptabilise plus de 1300 personnes décédées en Méditerranée centrale. Derrière ces chiffres, un constat alarmant : l’année 2021 est déjà plus meurtrière que chacune des trois années précédentes sur cette route migratoire.
Retrouvez à ce sujet une interview de François Thomas, président de SOS MEDITERRANEE, publiée sur le site du journal Libération.

Share This