« Tout un chacun devrait avoir à cœur de sauver des vies »
23 mai 2024
Gérard, donateur d’Occitanie, témoigne des motivations de son engagement pour soutenir le sauvetage des personnes en Méditerranée en soutenant notre association. 

Faire un don à SOS MEDITERRANEE relève simplement d’un geste élémentaire de solidarité qui devrait s’imposer à tout être humain : tout un chacun devrait avoir à cœur de sauver des vies. L’action de SOS MEDITERRANEE m’en offre l’occasion. Je ne peux imaginer qu’on laisse des rescapés se noyer. Le droit maritime impose fort heureusement de le faire.  

Il me revient périodiquement un drame que j’ai connu dans mon enfance. Alors qu’avec des copains nous nous promenions en vélo le long de la rivière qui passe non loin de notre village, nous entendons au voisinage des pleurs et des cris. Il s’agissait d’une mère dont l’enfant venait de se noyer. Je garde encore en souvenir le malheur qui s’est abattu sur cette femme et qui m’a marqué pour toujours.  

Je me mets aussi à la place des personnes qui quittent leur pays et leurs familles. Nul doute qu’ils ne le font pas de gaîté de cœur. Leurs motivations sont multiples. Certains pour des raisons politiques, étant menacés par le pouvoir en place ; d’autres fuient la violence résultant de combats ou du banditisme. Pour d’autres il s’agit d’assurer un revenu à leurs familles en espérant trouver un emploi en Europe. Le cas des femmes est encore plus dramatique. Elles peuvent fuir leurs familles qui les menacent, elles ont pu être mutilées ou victimes de mariages forcés… Elles fuient alors leur pays pour gagner leur indépendance et la liberté. Leur trajet peut être émaillé de drames : elles sont souvent violées ou forcées au proxénétisme et leur galère se prolonge parfois sur leur lieu d’arrivée, si elles arrivent néanmoins à traverser la Méditerranée et à échapper au naufrage. 

Pour conclure, je suis admiratif quant à l’engagement et au professionnalisme des équipes de SOS MEDITERRANEE, malgré les difficultés qu’elles peuvent rencontrer pour mener à bien leur action. Aussi, je souhaite les féliciter et leur rendre hommage. Et bien sûr je continuerai à soutenir financièrement cette association et à en parler autour de moi. Mon geste est réellement dérisoire comparé à l’engagement des équipes qui œuvrent concrètement à sauver des vies. 

Crédit photo en haut de page : Jérémie Lusseau / SOS MEDITERRANEE