Mais qu’y a-t-il donc dans la trousse qu’on remet aux personnes rescapées?
27 mai 2022

Une brosse à dents, une bouteille d’eau ou encore une paire de chaussettes… des objets dont ils et elles ont parfois été privés durant des années. Ce sont pourtant là les seuls biens que les personnes secourues par l’Ocean Viking ramèneront de leur long périple à leur arrivée dans un port sûr.

Photo : la trousse de secours distribuée en hiver. Crédit photo : Laurence Bondard / SOS MEDITERRANEE

Après avoir passé des mois, parfois des années sur les chemins de l’exil, la plupart des personnes qui arrivent à s’échapper de Libye par la mer n’ont pour tout bagage que les vêtements qu’elles portent sur elles. Souvent, elles arrivent pieds nus, exténuées d’une traversée de plusieurs heures, voire de plusieurs jours sur une embarcation totalement impropre à la navigation.

Dès son arrivée à bord après avoir été secouru par l’Ocean Viking, chacun de ces enfants, de ces femmes et de ces hommes reçoit une trousse pour satisfaire à ses besoins essentiels. Pendant la saison froide, il comprend des vêtements secs et propres (pantalon, veste, T-shirt, chaussettes chaudes et bonnet), une serviette, une brosse à dents, des biscuits hypercaloriques et une bouteille d’eau.

Photo : Julia Schaefermeyer / SOS MEDITERRANEE

En plus de ce kit de secours, en hiver, chaque personne rescapée reçoit également une couverture bien chaude ainsi qu’un sac de couchage de survie pour se protéger de la pluie. Lorsque cela est possible, une paire de chaussures en plastique est distribuée afin que leurs premiers pas sur le sol européen ne soient pas pieds nus, comme ce fut le cas à leur arrivée sur le navire.  Les plus petits partiront parfois avec une nouvelle peluche.

Photo: Laurin Schmid / SOS MEDITERRANEE


Share This